ANNIE PILLOY



apilloy@ulb.ac.be


L'auteur

Annie Pilloy (Bruxelles, Belgique, 19 novembre 1959 - )

Annie Pilloy, par elle-même

Je suis née à Bruxelles, le 19 novembre 1959. Scorpion ascendant gémeaux (il paraît que c'est cet ascendant qui me rend vivable !).

Après des études de niveau bac en latin grec, je suis venue habiter à 17 ans à Bruxelles où je vis toujours et c'est là que je rencontrai des punks. Ayant toujours été révoltée, mais très tenue à la maison, d'où ma hâte de partir, je trouvai enfin un autre moyen d'expression que l'écriture solitaire. Revers de la médaille : je ne terminai plus les différentes études littéraires que j'entamai.

Après ce parcours, je me retrouvai brièvement indépendante exploitant une librairie... où je ne vendais que des journaux et des cigarettes ! Après des tas de petits boulots, j'ai travaillé dans une maison de femmes. C'est de là et de mon intérêt pour la BD que m'est venue l'idée d'analyser le rôle qu'on y faisait jouer aux femmes. J'ai donc sorti, après moultes années de dur labeur, un premier livre sur les héroïnes secondaires. Je devais embrayer sur un second ouvrage sur les héroïnes principales, mais vous connaissez ça, le succès a été tel que tout le monde s'est arraché mes services. (Ben quoi, on a le droit d'écrire son histoire comme on veut, non ?). Plus sérieusement, je prépare pour 1996, dans le cadre du centième anniversaire de la BD, une exposition sur le thème des femmes dans la BD : celles qui y figurent et celles qui la font. Parallèlement, je prépare un travail commandé par la Communauté Française de Belgique, qui devrait déboucher sur une publication, à propos des relations et des interactions entre les générations dans la BD, toujours !

Je travaille à temps plein comme documentaliste dans une A.S.B.L. laïque, proche de l'Université Libre de Bruxelles. J'ai la joie d'y lire tous les jours les journaux catholiques et d'y découper tout ce qui concerne la religion, les sectes, etc. Je m'occupe également de la bibliothèque.

Côté autres occupations, je collabore à un nouveau magazine féminin bruxellois et au journal de la maison de femmes où je travaillais. Je vais également participer aux critiques d'ouvrages pour Solaris (Canada).

Et l'écriture, dans tout ça, j'y viens, j'y viens!

Déjà toute petite, je racontais des histoires tellement horribles à mes copines qu'elles ne voulaient plus me voir... Dès que j'ai su former mes lettres, j'ai commencé à écrire (pas de chance pour mes futurs bibliographes, j'ai tout détruit à 14 ans!), toujours des histoires fantastiques plus ou moins affreuses. Outre de multiples choses en chantier, seule ou bien accompagnée, j'ai actuellement plus de 200 pages de nouvelles (SF et fantastique) dont seulement 5 ont été adaptées à la Radio belge dans le cadre du « Polar de la Une ». Aïe, je sens que vous vous méfiez déjà. Rassurez-vous, je n'ai jamais soumis ces nouvelles qu'à un seul éditeur... qui n'était pas le bon (non mais !). En fait, j'ai toujours eu beaucoup de pudeur vis-à-vis de mes textes, c'est pourquoi je remercie ici tous ceux et celles qui m'ont poussé à les montrer : vous voyez, ce n'était pas en vain!

(Très) Brève bibliographie :


Travaux d'Annie Pilloy disponibles sur ce serveur

Gregory (Nouvelle, mai 1993).

Autres travaux d'Annie Pilloy

Les femmes dans la BD ..., dans BD Paradisio.
Des femmes et des bulles, dans les pages d'Edouard Lafargue.
L'âme en paix, sur Interfiction.

Voir aussi...

La page personnelle de Annie Pilloy.