À l'Est de la vie


de Brian Aldiss





Le livre

À l'Est de la vie est paru aux éditions Métailié, en mars 1999.

La quatrième de couverture

Roy Burnell, séduisant fonctionnaire britannique, est envoyé sur tous les points chauds du globe pour y répertorier les joyaux d'architecture mis à mal par la guerre. Victime de trafiquants de mémoire, Roy se fait déposséder des dix dernières années de sa vie. Privé de sa mémoire affective et partiellement de ses connaissances professionnelles, Roy est embarqué dans un voyage hallucinant sur fond de guerres civiles géorgienne et turkmène. Ne sachant plus qui il fut, il s'efforce de devenir celui qu'il est, l'otage d'une vie qui n'est plus la sienne. Il recherche désespérément ses années perdues et quelque icône à sauver du désastre.

Ce roman picaresque où l'humour alterne avec l'horreur nous entraîne dans un futur très proche. Les techniques du récit fantastique font éclater le temps et l'espace, offrent des vertiges de cauchemars politiques et sensuels, fanatiques et ironiques.

Un succès triomphal... De toutes mes lectures de l'année, c'est ce livre qui m'a le plus enthousiasmé.
Anthony Burgess

Par l'un de nos meilleurs romanciers, une histoire d'une complexité et d'une profondeur séduisantes...
William Boyd

Brian Aldiss est né en 1925 à Norfolk (Angleterre). Il a écrit une tétralogie dont À l'Est de la vie est le dernier volume. Il est l'auteur de plus de quarante ouvrages, pour la plupart de science-fiction, dont 17 sont traduits en français, en particulier L'Hiver d'Helliconia, L'Été d'Helliconia et Frankenstein délivré.

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

1994, Brian W. Aldiss
1999, Éditions Métailié pour la traduction française
ISBN 2-86424-300-8

Titre original Somewhere East of Life, roman traduit de l'anglais par Serge Quadruppani.

La couverture

La couverture est illustrée par Enki Bilal.