Nefer


de Charles Duits


Le livre

Nefer a été publié en deux tomes chez Denoël, collection Présence du Futur, en 1997, n°577 et 578.

La quatrième de couverture des deux tomes

Sous le regard des deux lunes Athénade et Thana, des destins se croisent, des initiations s'accomplissent par la voie du sacrifice ou du chaâtiment. Au centre, il y a l'histoire de Nefer, le jeune prêtre de la Maison de l'Amour, et celle de Tara, la petite prostituée dont il est tombé amoureux fou, et qu'il s'est promis de racheter dans tous les sens du terme. Mais il y a aussi l'histoire de la Princesse Hathor, fille du Binarque souverain de l'Iscandriane, enlevée par les hommes du redoutable Omar, Second Vizir sournois et comploteur. Et celle de Prounicos, Grande concubine et amoureuse du Binarque lui-même... Le tout dans un chatoiment de couleurs et de matières, sur fond de fêtes et de féroces batailles... Un Orient parallèle? Les Mille et une nuits revisitées? Nefer, livre de sagesse et de vie, écrit en état de grâce, et à lire de même, est de ces oeuvres qui tiennent de la magie.
L'auteur
Charles Duits (1925-1991) est une sorte d'OVNI littéraire. Né à Paris d'une mère américaine, il doit à André Breton, qu'il rencontre à New-York en1942, son entrée en écriture. D'abord poète et essayiste à la manière des surréalistes, il trouvera peu à peu sa propre voie à travers la découverte des textes sacrés et de la mystique orientale et certaines expériences psychédéliques. Comme Ptah Hotep, Nefer est une «fantasy» traversée par une spiritualité authentique, la transcription d'une parole venue de cieux où la mode n'a pas droit de cité.

L'édition

L'édition dont je dispose précise :
1997 Éditions Denoël
Tome 1 : ISBN 2-207-30593-7
Tome 2 : ISBN 2-207-24596-9

La couverture

Les couvertures des tomes 1 et 2 de cette édition sont illustrées par Jean-Yves Kervevan.