La fontaine pétrifiante


de Christopher Priest


Le livre

La fontaine pétrifiante est paru en 1990 aux éditions Pocket, dans la catégorie Science-Fiction, n°5346.

La quatrième de couverture

Un cottage isolé dans la campagne anglaise. Un jeune écrivain, Peter Sinclair, qui cherche à reconquérir son équilibre gravement ébranlé. Une solution: écrire. Raconter sa vie, pour voir clair en lui-même.

Mais l'écriture se met à dériver toute seule. Peter Sinclair se retrouve en train d'écrire une fiction. Pour chercher sa vérité intérieure? Pas seulement; car la fiction vient parasiter la réalité. L'Angleterre autour de lui, plongée dans une apocalypse lente, vainement accrochée aux bouées crevées de ses valeurs, s'efface peu à peu devant un autre univers avec sa Mer Centrale, sa cité de Jethra et son Archipel du Rêve, ce foisonnement d'îles exotiques -dont Collago, où la Loterie offre aux heureux gagnants l'accès à l'immortalité...

Roman sur l'acte d'écrire, journal d'un fou, transposition du mythe d'Orphée et d'Eurydice, rêverie poétique sur l'eau et la terre, méditation sur la mémoire et la mort, La fontaine pétrifiante fait irrésistiblement penser à Joge Luis Borges.

Christopher Priest a été révélé par un extraordinaire roman, Le monde inverti, que beaucoup d'amateurs tiennent pour un sommet du genre. Avec Futur intérieur, il nous offre un nouveau voyage à travers les incertitudes du réel, et, de nouveau, une extraordinaire performance d'écriture.

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

1981 Christopher Priest
1981 Calmann-Lévy pour la traduction française
Dépôt Légal mars 1990
ISBN 2-266-03169-4


Titre original The Affirmation, traduit de l'anglais par Jacques Chambon.

La couverture

La couverture est de W. Siudmak.