Le Silence de la Cité


de Elisabeth Vonarburg


Le livre

Le Silence de la Cité a été publié chez Denoël, dans la collection Présence du Futur, n°327, en 1981.

La quatrième de couverture

Dans la Cité où ils se sont repliés à l'heure des Abominations, les scientifiques presque immortels, derniers dépositaires de la civilisation, s'ennuient tandis qu'à l'extérieur se succèdent des générations de mutants barbares. Dernière enfant de la Cité, fruit des expériences génétiques de Paul, Elisa apprend à connaître son corps et ses facultés d'autorégénération et reprend à son compte le Projet des généticiens: réensemencer la race humaine, à l'extérieur de la Cité trop dorée et corruptrice, et lui transmettre ses nouveaux pouvoirs. Mais c'est compter sans les données psychologiques individuelles qui font l'originalité de l'homme et qui seules, peuvent mettre en échec le programme le plus habilement informatisé. Une étonnante saga, riche et dense, peuplée de personnages du futur, mais qui parlent le langage éternel de l'amour et de la douleur.
L'auteur
Née en 1947, Elisabeth Vonarburg est agrégée de lettres modernes. Vivant au Canada depuis 1973, elle enseigne la littérature à l'université du Québec, à Chicoutimi. Lauréate du prix Dagon en 1978, elle assume la direction littéraire de la revue S.-F. Solaris. Le Silence de la Cité est son premier roman publié en France.

L'édition

L'édition dont je dispose précise :
Éditions Denoël 1981
Dépôt légal 4ème trimestre 1981
Pas de ISBN

La couverture

La couverture de cette édition est illustrée par Stéphane Dumont.