Le Talent Assassiné


de Francis Valéry





Le livre

Le Talent Assassiné est paru aux éditions Éditions Denoël, en novembre 2002.

La quatrième de couverture

Paris, février 2002, Francis Valéry se rend aux éditions Denoël pour déjeuner avec son éditeur. À 11h57 une violente explosion dévaste la rue de Rennes. Écran noir. Coma.

Paris, février 2002, Jean-Hubert de la Thibaudière, auteur jeunesse sur le déclin, arrive aux éditions Steele & Rubinstein. Mauvaise nouvelle: ses ventes chutent, il est fortement prié de réorienter sa carrière. De retour en Avignon, à la suite d'une rencontre avec un bouquiniste douteux, il comprend qu'il n'est pas un écrivain à part entière, mais le dernier en date des nombreux pseudonymes d'un seul et même auteur-mystère. Commence alors une quête métaphysique qui, suite à l'assassinat de son éditeur et de sa trop ambitieuse assistante, deviendra un véritable enquête policière.

Roman noir postmoderne, réflexion sur la création littéraire, autobiographie pour le moins approximative, Le Talent assassiné est un livre totalement inclassable qui en fit long sur les moeurs des éditeurs parisiens.

Francis Valéry, quarante-six ans, a reçu le prix Julia Verlanger de la Fondation de France pour La Cité entre les mondes, son précédent ouvrage aux éditions Denoël.

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

2002, Éditions Denoël
ISBN 2-207-25178-0

La couverture

La couverture est illustrée par Benjamin Carré.