Le Gambit des étoiles


de Gérard Klein


Le livre

La première édition

Le Gambit des étoiles est paru en 1958.

La quatrième de couverture (1958)

La « Galaxie Humaine » - en dépit de son nom présomptueux - n'était encore qu'une minuscule île de vie dans l'immense océan de la lumière. Cependant son grand rêve était de faire coincider des frontières avec les contours spiralés de la galaxie stellaire.

Jerg Arlan s'inquiétait peu de la gloire ultime de l'Homme et des ennemis ou des amis qui pouvaient le guetter ou l'attendre en quelque lointain repli de l'espace.

Pourtant la galaxie humaine en fit son ambassadeur, l'envoya - contre son gré - explorer le centre de la galaxie stellaire. Car là-bas s'étendait une région inquiétante, moyeu de la grande roue d'étoiles, espace multiple où se perdaient les expéditions, où s'accomplissaient d'étranges desseins, où se trouvaient peut-être les solutions de problèmes immémoriaux.

Là, sur des étoiles mortes, avaient été édifiées, en des temps oubliés, par une race plus ancienne que l'Homme, de vastes citadelles noires.

Qui étaient comme autant de cases d'un échiquier dans l'espace. Echiquier sur lequel Jerg Arlan allait engager la dernière phase de la lutte : le Gambit des étoiles.

L'édition

L'édition dont je dispose précise :
© Librairie Hachette, 1958
Paris N. 319
Dépôt légal 4eme trim. 1958
pas de ISBN

La couverture

La couverture de cette édition est due à Jean-Claude Forest.

La seconde édition

L'ouvrage a été réédité en 1971 dans la bibliothèque Marabout, série Science-fiction, n° 373.

La quatrième de couverture (1971)

Il avait trente-deux ans... Il se nommait Jerg Algan... Il n'avait presque rien fait sinon sillonner la Terre comme n'importe qui, sans la moindre gloire...

Et puis un jour, il a dû quitter le refuge des hommes... Il a abordé la galaxie stellaire - dans le repli le plus lointain de l'espace, dans ce lieu étrange où se trouvaient peut-être les solutions de problèmes immémoriaux...

Il y avait là de vastes citadelles noires, tels des pions gigantesques érigés sur les cases d'un échiquier interminable...

Alors Jerg Algan a entrepris la dernière phase de sa lutte : le gambit des étoiles...

L'édition

L'édition dont je dispose précise :
© Gérard Klein, 1971
Pas de ISBN

La couverture

La couverture de cette édition n'est pas attribuée.

La troisième édition

Les éditions NéO ont publié en 1980 une nouvelle édition de cet ouvrage. Le texte du roman est le même, mais l'ouvrage comporte une préface de huit pages de Gérard Klein.

La quatrième de couverture (1980)

Le résumé est le même que dans la première édition. Il comporte en outre la mention suivante :

Gérard Klein, né en 1937, fut considéré, quand il publia à 18 ans ses premières nouvelles dans la revue Fiction, comme le jeune prodige de la science-fiction française. Il a publié par la suite une oeuvre importante : des romans comme Le sceptre du hasard, Le temps n'a pas d'odeur, Les seigneurs de la guerre et surtout de nombreuses nouvelles dont certaines ont été groupées en recueil comme Les perles du temps ou Un chant de pierre. Un volume, établi et présenté par Michel Jeury, vient de lui être consacré dans la série ``Le livre d'or de ls Science-Fiction'' édité par Presses-Pocket.

Le Gambit des étoiles est son premier roman. Il fut d'abord publié par Hachette dans le prestigieuse collection ``Le Rayon Fantastique'' en 1958. Nous le rééditons aujourd'hui dans une version mise au point et augmentée d'une préface inédite de l'auteur où il situe ce livre dans l'ensemble de son oeuvre.

L'édition

L'édition dont je dispose précise :
© Nouvelle éditions Oswald (NéO), 1980
38, rue de Babylone, 75007, PARIS
ISBN 2-7304-0058-3

La couverture

La couverture de cette édition est due à Jean-Michel Nicollet, qui a réalisé l'ensemble des couvertures des ouvrages parus aux éditions NéO.