La déesse écarlate


de Jeanne Faivre d'Arcier


Le livre

La déesse écarlate est paru en 1997 aux éditions Pocket, catégorie Terreur, n.9183.

La quatrième de couverture

ELLE rêvait d'immortalité. Le prince des démons la lui avait offerte...

Dans l'Olympe des dieux hindous, la rumeur s'est répandue. Shiva, Durga et Kali ne parlent plus que d'elle : Mara, la faucheuse pourpre, la déesse écarlate, est de retour. Courtisane et vampire, favorite d'un empereur à Dehli au temps de Moghols, elle a regagné l'Inde. Lassée de l'Europe, elle rôde de nouveau à Bénarès et Bombay du côté des charniers et des ghâts funéraires.

Et connaissez-vous la dernière ? s'esclaffent les dieux : elle est amoureuse. D'un mortel, un certain Jonathan, une sorte de saint ou d'illuminé dont la fiancé aurait été enlevée par l'Hibiscus rouge, une secte dirigée par un vampire. Et qui, depuis, s'est donné pour mission d'exterminer tous ces buveurs de sang !

Honorable chasseur de têtes (sic) pour l'industrie des cosmétiques et la pharmacie, Jeanne Faivre d'Arcier nous offre, après « Rouge flamenco », le second volet de sa « Trilogie en rouge ». Elle vit à Paris.

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

© 1997, Pocket
ISBN 2-266-07706-6


La couverture

La couverture de cette édition est de P. O. Templier.