La trace des rêves


de Jean-Pierre Andrevon



-=-

Le livre

La trace des rêves est paru en avril 1988 dans la collection J'AI LU. Il vient d'être réédité (Juin 95) au Livre de Poche.

La quatrième de couverture (1988)

Jean-Pierre Andrevon

Né en 1937 à Grenoble. Après avoir enseigné le dessin, il publie son premier livre en 1969. Il est l'auteur de nombreux romans de science-fiction, de scénarios de bandes dessinées et de chansons.

Au coeur de la montagne, un homme s'éveille, puis un autre, et un autre encore. En tout treize hommes qui ne connaissent plus que leur nom ; Fran sera le chef, Batti son ami, Domec est chasseur, et Leng poète.

Quelque chose d'irrésistible les pousse vers l'extérieur de la caverne, mais c'est un monde peuplé de monstres qu'ils vont trouver dehors. Au fil du fleuve et de leurs rencontres avec des femmes, avec d'autres hommes, noirs ceux-là, ils iront d'énigme en énigme.

Qui sont ces hommes et ces femmes ? Que cherchent-ils ? Pourquoi les étoiles ont-elles disparu ? Ces gigantesques squelettes qui surgissent au détour du chemin, est-ce le cadavre des dieux ? Et où mène-t-il, ce chemin ?

L'édition 1988

L'édition dont je dispose indique :
© Editions J'ai lu, 1988
Science-Fiction, numéro 2312
ISBN 2-277-22372-7

La couverture

La couverture est de Rowena Morill.


-=-

La quatrième de couverture (1995)

<< Ils avaient atteint la sortie, ils étaient parvenus au seuil du monde. Cétait aussi simple que cela : ils étaient sortis. >>

Lorsque Fran et Batti, et les autres, se sont éveillés, au creux de sarcophages de verre, ils ont découvert un monde incompréhensible, de métal et de béton, et ils n'ont eu qu'une idée, s'échapper de la caverne.

Au-dehors, un univers de monstres les attendait. Et tandis que la petite tribu avançait le long du fleuve et qu'elle se grossissait de nouveaux arrivants, des femmes enfin, et d'autres hommes, le mystère s'épaississait. Sur leurs origines, sur leur destination, sur leur nature.

Quel pouvoir, sur quelle planète, les avait traité comme des jouets, comme des insectes ?

Voici l'un des romans les plus forts, les plus sensibles, de Jean-Pierre Andrevon, l'un des maîtres incontestés de ls science-fiction française.

L'édition 1995

L'édition dont je dispose indique :
© Editions Le Livre de Poche, 1995
SF, numéro 7173
ISBN 2-253-07173-0

La couverture

La couverture est de Manchu.


-=-