Les pourvoyeurs


de Kurt Steiner


Le livre

Les pourvoyeurs a été publié en 1957 aux éditions Fleuve Noir, collection Angoisse, n°35. Il a été réédité en janvier 1996 chez Denoël, dans la collection Présence du Fantastique, n°50.

La troisième édition

La quatrième de couverture

Qu'une voix vous réponde au téléphone alors que, chez vous, vous venez de former par erreur votre propre numéro, voici qui est déjà inquiétant. Surtout si cette voix tient des propos étranges depuis un pays où il ferait toujours nuit. Que la femme que vous avez tuée quinze ans plus tôt réapparaisse, inchangée, voilà qui est encore plus déstabilisant. Que vous la surpreniez en compagnie de vous-même, lorsque vous étiez un adolescent transi d'amour, voilà qui relève du cauchemar éveillé. La réalité s'est-elle détraquée? Avez-vous basculé dans la folie? Ce serait un moindre mal. En fait, sans vous en apercevoir, vous avez pénétré dans l'univers terrifiant des Pourvoyeurs...
L'auteur
André Ruellan a longtemps exercé la médecine tout en publiant au fil des ans, le plus souvent sous le nom de Kurt Steiner, une trentaine de romans d'épouvante ou de S.-F., dont le célèbre cycle d'Ortog. Lauréat du prix de l'Humour noir en 1963 pour son Manuel du savoir-mourir et, en 1985, du Grand Prix de la S.-F. française pour Mémo (présence du Futur), il a aussi beaucoup travaillé pour le cinéma, notamment avec J.-P. Mocky. En 1957, Jean Cocteau lui écrivait: «C'est une sombre fête que de vous lire.»

L'édition

L'édition dont je dispose précise :
1996 Éditions Denoël
ISBN 2-207-60060-2

La couverture

La couverture de cette édition est illustrée par Boris Golzio.