Fugue


de Ludmila Lemagnen





Le livre

Fugue est un ouvrage auto-édité, paru en 1998.

La quatrième de couverture

"FUGUE" est construite comme une pièce de musique de ce nom, et englobe également l'autre signification qui est la disparition, avec la notion de la boucle étrange qui se produit à la suite d'une élévation (ou d'une descente) lorsqu'on se retrouve au point de départ.

À l'intérieur, on commence par un clin d'oeil à l'Astrologie Chinoise lors du voyage initiatique de l'héroïne, en passant par le problème des ponts d'Euler (1759), transposé aux ponts de Paris. Ce problème nécessite un dessin, d'où l'idée d'insérer d'autres dessins.

D'autres jeux de mots et d'esprit: au moins trois contrepèteries, une petite histoire qui «se mord la queue», les méta-grammes, le labyrinthe, le problème du trésor cathare, l'histoire de «tsunami», invitent le lecteur à réfléchir, ou simplement à déguster la musique de la langue française.

Une idée sur l'Unité de la structure de la réalité, trouvée grâce au langage APL, inventé par Monsieur Kenneth E. Iverson, et aux recherches de Monsieur Gérard Langlet, aujourd'hui disparu, sans oublier toute la recherche fondamentale moderne, est exprimée de manière ludique.

"Fugue" est inspirée par Lewis Carroll, Antoine de Saint-Exupéry, Douglas Hofstadter et certainement par d'autres livres qui ont marqué l'imagination de l'auteur.

L'édition

L'édition dont je dispose indique :
Ludmila Lemagnen, 1998
Dépôt légal : avril 1998
ISBN 2-9512359-0-9

L'ouvrage est disponible auprès de l'auteur, 174, Bd de Charonne, 75020, Paris, au prix de 50F.

La couverture

L'illustration de la couverture est de Agnès Guillon.