Les flammes de la nuit


de Michel Pagel





Le livre

Les flammes de la nuit est paru en avril 2000 aux éditions Denoël, dans la collection Lunes d'Encre.

La quatrième de couverture

La reine est morte en mettant au monde la princesse Rowena. Les fées sont venues et ont décidé: la princesse chantera à ravir, elle jouera avec grâce de tous les instruments de musique, elle sera suprêmement habile de ses mains, elle épousera un fier et puissant chevalier, lui donnera un enfant et enfin elle sera stupide, dédaignera les affaires de la politique ou des sciences pour se consacrer aux arts innocents, puis à ses fonctions d'épouse.

Mais l'Enchanteur en a décidé autrement, il a transformé le dernier enchantement de la fée jaune: Rowena sera l'être humain le plus intelligent ayant jamais foulé le sol de Fuinör et si les hommes ne lui obéissent pas, elle les détruira! Ainsi le destin d'un monde est-il scellé, ainsi vont pouvoir rugir les flammes de la nuit, et la princesse, bannie dans la contré de la folie à cause de son intelligence et de sa rébellion, deviendra la plus puissante des sorcières.

C'est avec une étonnante virtuosité que Michel Pagel transforme le conte de fées en une tragédie shakespearienne, pleine d'intrigues, de magie, d'empoisonnements, de secrets séculaires et de batailles, évidemment.

Michel Pagel est l'auteur d'un polar fantastique étonnant, Nuées Ardentes (Bifrost/Étoiles Vives) et de nombreux ouvrages au Fleuve Noir, dont L'Équilibre des paradoxes (prix Julia Verlanger 2000) et Orages en terre de France, qui furent tous deux remarqués par la critique. Quand il ne s'amuse pas à mélanger les genres avec bonheur, il traduit Joe Haldeman, Peter Straub et autres fines plumes de la littérature anglo-saxonne.

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

2000 Éditions Denoël
Dépôt Légal avril 2000
ISBN 2-207-24995-6

La couverture

La couverture est illustrée par Sandrine Gestin.