Les cent royaumes


de Marion Zimmer Bradley





Le livre

Les cent royaumes est paru en 1997 aux éditions Pocket, dans la catégorie Science-Fantasy n. 5599.

Cet ouvrage est un assemblage des textes suivants:

La quatrième de couverture

À la fin des Âges du Chaos, Ténébreuse a falli mourir. La sélection génétique produisait des pouvoirs de plus en plus forts; les enfants recevaient l'éducation rigoureuse des Tours; et tout cela ne servait qu'à nourrir la guerre. Des villes furent rayées de la carte; l'anarchie s'installa; sur les ruines de l'unité s'édifièrent Cent Royaumes acharnés à se conquérir les uns les autres et incapables d'y parvenir.

Alors parut Varzil le Bon. Peut-être eut-il l'idée du Pacte; en tout cas, il sut l'imposer dans les Royaumes survivants au bénéfice du roi Hastur. Les armes qui tuent à distance étaient interdites; seules restaient autorisées les armes de poing; la guerre se réduisit aux duels. La féodalité survécut -en faisant place aux Amazones Libres.

La planète Ténébreuse? C'est Marion Zimmer Bradley qui l'a découverte, au cours d'un voyage à l'intérieur d'elle-même. Une terre d'humour et d'aventure, où elle a emmené des millions de lecteurs en visite. Et qu'elle a accepté de partager avec beaucoup de jeunes auteurs. Qui oserait encore dire que Ténébreuse est une planète peu peuplée?

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

1994 Marion Zimmer Bradley
1997 Pocket pour la traduction française
Science-Fantasy, n. 5599
Dépôt Légal mai 1997
ISBN 2-266-06597-1 [sur la couverture]
ISBN 2-266-06596-3 [dans les pages intérieures]


Cet ouvrage est une compilation de nouvelles publiées dans différentes anthologies consacrées à Ténébreuse, traduites de l'américain par Simone Hilling.

La couverture

La couverture est de W. Siudmak