Les années fléaux


de Norman Spinrad


Le livre

Les années fléaux est paru aux Éditions Denoël, dans la collection Présence du Futur, en 1990, n°506.

Ce recueil contient les textes suivants:

La quatrième de couverture

Les rues et le métro de New York sont devenus une vaste cour des Miracles où s'engage une poursuite impitoyable entre une transfuge du trottoir promue vigile et un zonard affamé pour la possession... d'un chien. C'est l'Amérique du chômage. Les ravages du sida ont transformé des villes entières en Zones de Quarantaine où on laisse mijoter le virus parce que les instances politiques et économiques y trouvent leur compte. C'est l'Amérique de l'exclusion. La «majorité morale» post-reagannienne contraint à l'exil les mauvais esprits du genre de Norman Spinrad, obligé sur ses vieux jours de jouer une nouvelle version d'Un Américain à Paris. C'est l'Amérique de la censure. Trois Amériques de cauchemar. Trois exorcisme ravageurs.

Norman Spinrad, né à New York en 1940 et installé à Paris depuis 1988, s'emploie à faire de la science-fiction la littérature même de l'insolence. Auteur de nombreuses nouvelles et de seize romans dont certains ont fait date dans l'histoire du genre, journaliste, critique, essayiste, parolier, il fait feu de tout bois contre les différentes formes d'aliénation qui menacent l'homme d'aujourd'hui.

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

1988, Norman Spinrad
1990, Éditions Denoël pour la traduction française
Collection Présence du Futur, n°506
ISBN 2-207-50506-5

Nouvelles traduites de l'américain par Luc Carissimo.

La couverture

La couverture est illustrée par Elrik.