Le chaos final


de Norman Spinrad


Le livre

Le chaos final est paru aux Éditions Champ Libre, collection chute libre, en octobre 1974. Il a été réédité dans la collection TITRES/SF en avril 1979.

La première édition

La quatrième de couverture

Le chaos final
Beurk ! Voici Sangre la planète rouge : tortures-terreur-cannibalisme.
Ouais ! Voilà Bart Fraden le libérateur : embuscades-rapines-victoire.
La Révolution est en marche.
C'est ça LE CHAOS FINAL !

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

© 1967, Norman Spinrad
© 1974, Éditions Champ Libre pour la traduction française.
Collection chute libre
Dépôt légal - octobre 1974
Pas de ISBN

Titre original : The Men In The Jungle, traduit par Michel Pétris.

La couverture

La couverture de cette édition n'est pas attribuée.

La seconde édition

La quatrième de couverture

Bert Fraden n'avait plus qu'à se trouver une bonne petite planète indépendante, avec un potentiel révolutionnaire suffisant pour qu'un type un peu marle puisse renverser le gouvernement local et instaurer le sien à la place. Ensuite il se la coulerait douce des siècles durant en compagnie de la splendide Sophia O'Hara. Sa seule erreur fut de choisir Sangre, la planète aux mille souffrances : tortures, terreur, cannibalisme, élevage de chair humaine. Ce fut une drôle de révolution !

Norman Spinrad est né à New York en 1949. Après avoir exercé le métier d'agent littéraire, il devient célèbre en 1967 lors de la parution de son remaquable roman Jack Barron et l'éternité qui, par la violence du sujet et la crudité du langage, fait scandale aux États-Unis comme en Grande-Bretagne.

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

© 1967, Norman Spinrad
© 1974, Éditions Camhp Libre pour la traduction française.
Collection TITRES/SF
Dépôt légal - 2eme trimestre 1979
Pas de ISBN

Titre original : The Men In The Jungle, traduit par Michel Pétris.

La couverture

La couverture de cette édition est illustrée par Keleck.