Les Prédateurs Enjolivés


de Pierre Christin



-oOo-

Le livre

Les Prédateurs Enjolivés est paru aux éditions Robert Laffont, collection Ailleurs et Demain, en 1976.

La quatrième de couverture

``Debout dans le side-car d'une énorme moto verdâtre et cabossée, un être étrange mordait pour le moment avec appétit dans le chapelet de côtelettes cuites qu'il portait autour du cou... Seules des bêtes inconnues, voraces et belles, continuèrent leur vol de mort au-dessus d'un monde presque vide...''

Dans la lignée de Tous à Zanzibar et du Troupeau aveugle, Pierre Christin nous propose avec Les Prédateurs Enjolivés, non pas un roman, ni un recueil de nouvelles, mais une chronique en ruine, une fresque lacunaire, écologique, politique et poétique qui part d'un futur proche pour aller se perdre, dans quelques millénaires, au terme de l'aventure humaine.

Le prédateur, c'est l'homme. Avec férocité, rapacité, cruauté et même avec amour et humour, il détruit son environnement, il change la nature. Et il s'entête, lutte, survit, mute, se déglingue, se refait, bref, s'enjolive.

Pierre Christin, dont le ton prophétique et libre en surprendra beaucoup et en choquera quelques-uns, est aussi le scénariste de la célèbre bande dessinée Valerian.

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

1976, Éditions Robert Laffont
Collection Ailleurs et Demain
Dépôt légal : janvier 1976
Pas de ISBN


La couverture

La couverture est conforme à la présentation habituelle de la collection.


-oOo-