La transmigration de Timothy Archer


de Philip K. Dick


Le livre

La transmigration de Timothy Archer est paru en 1983 aux Éditions Denoël, collection Présence du Futur, n. 356. Il a été réédité en 1997.

La seconde édition

La quatrième de couverture

Il y a des jours où le karma vous tombe dessus. C'est ce que se dit Angel Archer, la narratrice, alors qu'elle assiste à un séminaire sur le soufisme le jour même où John Lennon vient de se faire assassiner. Désormais, elle croit savoir pourquoi nous sommes sur terre. « C'est pour découvrir que ce que vous aimer le plus vous sera enlevé, sans doute à cause d'une erreur en haut lieu plutôt qu'à titre délibéré. » Déjà, le soir où elle lisait La Divine Comédie tout en se soûlant au bourbon pour cause de rage de dents, elle avait compris que la douleur ouvre la voie de la connaissance. Elle avait traversé les apparences. Comme les a traversées l'évêque Timothy Archer le jour où il s'est demandé si Jésus n'était pas un simple trafiquant de drogue... Comme les a traversées Dick lui-même, le camé, le paranoïaque, le schizo, le magicien des simulacres et du délire.

L'auteur
Philip K. Dick (1928-1982) laisse, tant dans le domaine de la nouvelle que dans celui du roman, une oeuvre considérable : celle d'un écrivain-phare qui n'a pas fini de nous hanter. Les trois derniers romans publiés de son vivant (ceux qui composent sa « trilogie divine »), fort controversés à l'époque, posent des questions passionnantes, essentielles, et constituent l'ultime énigme que Dick nous a léguée : était-il un prophète visionnaire ou un fou éminemment retors ?

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

© 1982 Estate of Philip K. Dick
© 1983 Éditions Denoël,
Collection Présence du Futur, n°356
Dépôt légal - février 1997
ISBN 2-207-24580-2

Titre original The transmigration of Timothy Archer, traduit de l'américain par Alain Dorémieux.

La couverture

La couverture de cette édition est signée Elrik - Odile B.