Le sommeil du chien


de Pierre Pelot


Le livre

La première édition

Le sommeil du chien est paru dans la collection Ici et maintenant, chez Kesslring, en 1978.

Le roman est agrémenté d'une nouvelle de Muriel Favarel (J'en rencontré Pierre Pelot la veille de la fin du monde) en guise de préface, et complété d'un dossier comprenant un entretien avec Pierre Pelot (Jean-Pol Laselle), une lettre de Pierre Pelot, et des analyses d'autres ouvrages de l'auteur : Le Sourire des Crabes, par Jean-Pierre Andrevon, Delirium Circus, par Michel Jeury, Transit, par George W. Barlow, Les Barreaux de l'Eden, par Joëlle Wintrebert, et Foetus-Party, par Daniel Walther.

L'édition

L'édition dont je dispose précise :
© Kesselring et l'auteur, 1978
pas de ISBN

La quatrième de couverture

Malgré une production véritablement accélérée, chaque nouveau roman de Pierre Pelot continue de nous étonner. Le sommeil du chien, c'est quelque chose de jamais vu dans la science-fiction.

Un type coincé par son boulot d'écrivain, dans une espèce de Réserve campagnarde, sans aucun contact avec le Dehors, la Ville, les gens.

Dans sa tête, il s'en passe de drôles. On lui parle, on le surveille, on le commande. Ca fait mal à l'intérieur. Jusqu'à la folie. Mais ce qu'il découvrira derrière le sommeil du chien le bouleversera encore plus.

Ce livre de Pierre Pelot n'aura sûrement aucun Prix, puisqu'il les a tous raflés l'année dernière. Tant pis.

La couverture

La couverture est de Silly (ou Sylli ?) et Veronik.