La dernière licorne


de Peter S. Beagle





Le livre

La dernière licorne a été publié chez Denoël, dans la collection Lunes d'Encre, en octobre 1999.

La quatrième de couverture

La dernière licorne vivait en toute quiétude, au bord du monde dans une forêt de lilas... Jusqu'au jour où en espionnant la conversation de deux chasseurs elle se rendit compte qu'elle était peut-être la dernière de sa race. Alors elle se mit en route. Sur les chemins du monde, elle rencontra un papillon occupé à chanter des chansons idiotes, fut enfermée en cage par des Tziganes heureux d'en faire une attraction fort lucrative, puis fit la connaissance de Schmendrick, un magicien sympathique et pour le moins incompétent. Ensemble, ils décidèrent d'affronter Haggard, le méchant roi...

La dernière licorne est le livre le plus connu de Peter S. Beagle. Étudié au collège aux États-Unis, et en cours d'anglais un peu partout dans le monde, c'est d'ores et déjà un classique de la littérature anglo-saxonne. Il a été porté à l'écran en 1982 par Jules Bass et Arthur Rankin.

Peter S. Beagle, écrivain de fantasy connu dans le monde entier, est né en 1939. Barde des temps modernes, quand il ne chante pas dans les bars, il écrit des nouvelles et des romans humanistes. Chacun de ses ouvrages a été encensé par la critique, le premier A Fine and Private Place, comme le dernier en date, The Inkeeper's Song.

L'édition

L'édition dont je dispose précise :
© 1968, Peter S. Beagle
© 1999 Éditions Denoël pour la traduction française
ISBN 2-207-24959-X

Roman traduits de l'anglais (U.S.) par Brigitte Mariot.

La couverture

La couverture de cette édition reprend un détail d'une oeuvre de l'atelier du maître Boucicat (vers 1412), Paris, Bibliothèque nationale.