OMS en série




de Stefan Wul


Le livre

La première édition

OMS en série est paru en 1957 aux éditions Fleuve Noir dans la collection Anticipation, n. 102.

La quatrième de couverture

Pas d'information utile dans la quatrième de couverture.

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

Editions Fleuve Noir
Collection Anticipation n. 102
Dépot légal 4eme trimestre 1957
Pas de ISBN

La couverture

La couverture de cette édition est bien entendu de Brantonne.

La seconde édition

OMS en série a été réédité en 1972 chez Denoël, dans la collection Présence du futur, n°146.

La quatrième de couverture

C'est l'animal préféré d'une jeune draag : un petit om rose et blond, appelé Terr, dont l'intelligence est axtraordinaire. Mais un jour Terr brise sa chaîne dorée et parvient à s'échapper. Alors commence la grande aventure parmi les oms sauvages... Jusqu'au jour où les draags décident de supprimer tous ces animaux familiers. Terr pourra-t-il échapper à ce carnage effrayant et prouver que les oms sont des êtres intelligents ?

De cet ouvrage a été tiré le film ``La planète sauvage'' sur des dessins animés de René Lalou et Roland Topor.

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

Editions Denoël
Collection Présence du Futur, n°146
Dépôt légal 2ème trimestre 1977
pas de ISBN

La couverture

La couverture de cette édition est une création PLURIEL, N. Rondet/S. Dumont, illustration P. Karut.

La troisième édition

OMS en série a été réédité en 1994 chez Denoël, dans la collection Présence du futur, toujours sous le n°146.

La quatrième de couverture

Que sont devenus les hommes ? Les survivants du grand cataclysme ont été recueillis par les Draags, géants au crâne lisse et aux yeux rouges, qui les ont emmenés sur leur planète où le temps s'écoule beaucoup plus lentement que sur Terre, pour en faire des animaux de compagnie. Dans cette terrible décadence, les humains ont perdu la plupart de leurs facultés et ne sont plus que des oms. Sans doute faudrait-il un miracle pour que leur intelligence atrophiée s'éveille de nouveau. Mais les Draags ont parfois le tort d'être de mauvais maîtres, ressuscitant peu à peu chez leurs compagnons inférieurs le souvenir lointain de la liberté... Une superbe fable et, sous le titre de La Planète sauvage, un célèbre film d'animation réalisé par René Laloux sur des dessins de Topor.

Stefan Wul, né en 1922, est plus qu'un pionnier de la Science-Fiction française. Il en est l'étoile, ou plutôt le météore, puisqu'à l'exception de Noô, paru en 1977, les douze romans qui composent l'essentiel de son oeuvre ont été publiés entre 1956 et 1959. Constamment réédités depuis, popularisés par les adaptations cinématographiques de René Laloux dans le cas du présent livre et de l'Orphelin de Perdide (les Maîtres du temps), ils sont devenus de véritables classiques du genre.

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

Editions Denoël
Collection Présence du Futur, n°146
ISBN 2.207.30146.X

La couverture

La couverture de cette édition est de Jean-Yves Kervevan.