Terminus 1


de Stefan Wul


Le livre

La première édition

Terminus 1 est paru en 1959 aux éditions Fleuve Noir dans la collection Anticipation, n. 130.

La quatrième de couverture

Pas d'information utile dans la quatrième de couverture.

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

Editions Fleuve Noir
Collection Anticipation n. 130
Dépot légal 1er trimestre 1959
Pas de ISBN

La couverture

La couverture de cette édition est bien entendu de Brantonne.

La seconde édition

Terminus 1 a été réédité en 1976 au Fleuve Noir, dans la collection Super-luxe, Lendemains retrouvés, N. 26.

La quatrième de couverture

LENDEMAINS RETROUVES
collection dirigée par
Patrick Siry

Plutôt que de répondre individuellement aux milliers de lettres me demandant de réimprimer le chef-d'oeuvre de STEFAN WUL,
TERMINUS 1
J'ai pensé que le nouvelle diffusion en librairie de ce texte serait la meilleure réponse...

A lire...

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

© 1959 Editions Fleuve Noir
Super luxe Fleuve Noir - Lendemains retrouvés
Dépot légal 4eme trimestre 1976
ISBN 2-265-00205-4

La couverture

La couverture de cette édition est attribuée à Doc. INTERGRAPH.

La troisième édition

Terminus 1 a été réédité en juin 1994 chez Denoël, dans la collection Présence du futur, n°551.

La quatrième de couverture

Sur Argole, à la suite d'une partie de cartes qui a mal tourné lorsque ses adversaires ont deviné ses dons de télépathie, Julius, un aventurier de l'espace, retrouve Marje, une ancienne amie, qui lui propose une chasse au trésor sur la planète Walden. ``Il s'agit d'un cimetière de fusées, d'un gisement de vieilles carcasses d'astronefs bonnes pour la casse. Mais ces astronefs sont farcis de boulons et pièces de palladium, ce métal introuvable dont un gramme vaut des kilos de platine !''.
Et c'est reparti pour une nouvelle aventure au cours de laquelle Julius, équipé de la valise-transmetteur de matière que lui a remise Marje, devra affronter les singes volants, les Velus et les arbres-hommes...

Stefan Wul, né en 1922, est plus qu'un pionnier de la Science-Fiction française, il en est l'étoile, ou plutôt le météore, puisque à l'exception de Noô, paru en 1977, les douze romans qui composent l'essentiel de son oeuvre ont été publiés entre 1956 et 1959. Constamment réédités depuis, popularisés par les adaptations cinématographiques de René Laloux dans le cas d'Oms en série et de l'Orphelin de Perdide (devenus la Planète sauvage et les Maîtres du temps), ils sont devenus des classiques du genre.

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

Editions Denoël
Collection Présence du Futur, n°551
ISBN 2.207.50580.7

La couverture

La couverture de cette édition est de Jean-Yves Kervevan.