Le trône du dragon

LA LIGUE DU PARCHEMIN


de Tad Williams


Le livre

Le trône du dragon est paru en 1997 aux éditions Pocket, dans la catégorie Fantasy, n°5650.

La quatrième de couverture

Simon, quatorze ans, n'a jamais quitté le château du Hayholt où il a grandi dans les jupes des chambrières. Il n'a jamais connu son père et sa mère. Un jour, il deviendra mage, pourvu que le destin lui soit favorable.

Un mystère plane sur le grand château. Le roi Jean, tueur du dragon Shurakai et souverain de toutes les nations humaines, est à l'agonie. Bientôt son fils aîné, le prince Elias, ira siéger sur le Trône du Dragon. Et des complots se trament dans l'ombre. La mort du roi Jean est très attendue. Elle pourrait libérer un terrible maléfice...

En fait, c'est la conquête du pays par les hommes, cinq siècles plus tôt, qui a créé la malaise. Les Sithis, anciens maîtres de la terre, ont brusquement disparu. Seraient-ils morts? Peu plausible: ils sont immortels.

Alors, il y a un problème, et Simon n'en sait rien. Seule une société plus ou moins secrète, la Ligue du Parchemin, voit venir le danger. De grands desseins sont en jeu. Pour que survive le monde, Simon devra résoudre un jour l'énigme légendaire des Épées du Pouvoir. Mais on ne l'a pas prévenu.

Robert Paul ``Tad'' Williams est né en 1957 dans une famille où on lisait beaucoup. De six à douze ans, il dévore la fantasy anglaise. Puis il devient chanteur et parolier d'un groupe rock, illustrateur et cartooniste, présentateur de radio et de télé, employé d'Apple et fondateur d'une compagnie de production de télé interactive. Il a déjà vécu plusieurs vies humaines quand, à vingt-cinq ans, il commence à écrire ``La Ligue du Parchemin''.

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

1988 Tad Williams
1994 Éditions Payot & Rivages pour la traduction française
1997 Pocket pour la présente édition
Dépôt Légal septembre 1997
ISBN 2-266-07404-0


Titre original The Dragonbone Chair, traduit de l'anglais par Jacques Colin.

La couverture

La couverture représente un détail de La Bataille de San Romano de Paolo Uccello.