La Pierre de l'Adieu

LA ROUTE DES RÊVES - 2


de Tad Williams


Le livre

La Pierre de l'Adieu est paru en 1999 aux éditions Pocket, dans la catégorie Fantasy, n°5667.

La quatrième de couverture

Sur le Trône du Dragon siège le Souverain des nations humaines; le Roi de l'Orage évincé n'est plus qu'un mort vivant qui attend sa revanche. Quelques humains savent que celui qui réunira les Trois Épées régnera sur le monde; ils forment la Ligue du Parchemin clandestine. Élias, le nouveau Souverain, est sous l'emprise de son conseiller Pryrates, qui lui fait remettre Peine, l'épée grise. Aussitôt, le royaume est frappé par la sécheresse et la peste. Josua, frère d'Élias, se réfugie sur ses terres; chassé par la magie du Roi de l'Orage, il se replie dans la forêt où Géloé, la femme-sage, lui conseille d'aller à la Pierre de l'Adieu, lieu sacré des Sithis. La fille du souverain, Miriamélé, se rend à Nabban chercher de l'aide pour Josua; elle y trouvera le Lecteur de la Sainte Église, attaquée par les fanatiques Danseurs de Feu, qui disent voir le Roi de l'Orage en rêve. Quant à Simon l'orphelin, il vient de prendre Épine, l'épée noire, au dragon qui la gardait. Ramenant l'épée vers la Pierre de l'Adieu, il s'aventure sur la Route des Rêves, puis se retrouve prisonnier de la jeune Skodi, qui tente d'invoquer le Roi de l'Orage pour lui annoncer qu'elle détient Épine.

Robert Paul ``Tad'' Williams est né en 1957 dans une famille où on lisait beaucoup. De six à douze ans, il dévore la fantasy anglaise. Puis il devient chanteur et parolier d'un groupe rock, illustrateur et cartooniste, présentateur de radio et de télé, employé d'Apple et fondateur d'une compagnie de production de télé interactive. Il a déjà vécu plusieurs vies humaines quand, à vingt-cinq ans, il commence à écrire ``La Ligue du Parchemin''.

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

1990 Tad Williams
1997 Éditions Payot & Rivages pour la traduction française
1999 Pocket pour la présente édition
Dépôt Légal octobre 1999
ISBN 2-266-07890-9


Titre original Stone of Farewell, traduit de l'anglais par Jacques Colin.

La couverture

La couverture est illustrée par Siudmak.