Un cantique pour Leibowitz


de Walter M. Miller


Le livre

Un cantique pour Leibowitz est paru aux éditions Denoël, dans la collection Présence du Futur, en 1961, n°46-47.

La quatrième de couverture

Devenu moine après la catastrophe nucléaire qui a marqué la fin du XXe siècle, le technicien Leibowitz a fondé un ordre pour sauvegarder les derniers livres et les dernières miettes du savoir balayé par la barbarie. Bien plus tard, grâce au travail des adeptes de saint Leibowitz, c'est une nouvelle Renaissance. Les savants puisent chez les moines le savoir préservé mais souvent mal compris de ses gardiens, et surtout des nouveaux dirigeants, plus avides de puissance que de sagesse. En sorte que l'Histoire menace rapidement de se répéter... Dans une ambiance qui préfigure celle du Nom de la rose, d'Umberto Eco, un chef-d'oeuvre de la S.-F. couronné par le prix Hugo 1961.
L'auteur
Walter M Miller, né en 1923, est un ancien pilote de chasse qui a effectué, en tant que radio et mitrailleur, une vingtaine de missions sur l'Italie et les Balkans, et notamment au-dessus du mont Cassino, où se trouve le vieux monastère désormais célèbre. C'est ce terrible combat qui, dit-il, lui a inspiré Un cantique pour Leibowitz, auquel, trente ans plus tard, à la demande des lecteurs et des éditeurs, il est en train de donner une suite très attendue.

Roman traduit de l'américain par Claude Saunier.

L'édition

L'édition dont je dispose indique :

1998, Éditions Denoël
Collection Présence du Futur, n°46
ISBN 2-207-50046-2

La couverture

La couverture est illustrée par Sandrine Gestin.